Psychologues, coachs & thérapeutes en ligne

Psychologues, thérapeutes, coachs et conseiller conjugal et familial

Consultations immédiates ou sur rendez-vous

Vous avez besoin de comprendre ce qu’il vous arrive aujourd’hui, pas dans un mois
Vous plébiscitez notre disponibilité et notre écoute
Pour vous, une équipe de professionnels diplômés et supervisés, c’est fondamental
Compter sur des explications claires et des solutions réalistes, c’est vital
Bénéficier d’une aide gratuite pour choisir votre psy et votre thérapie, ça c’est unique
Pouvoir en plus prendre un rendez-vous en consultation de nuit, c’est un vrai confort

Pour un entretien sans rendez-vous

Avec Malka Berneron – De 07h à 19h du dimanche au vendredi dans les 15 min
Relations difficiles – Communication
Thérapie de couple – Conseil conjugal et familial
Coaching – Analyse de situation

Pour consulter dans les 24h

Avec nos thérapeutes Michèle Balmès, Myriam Blache, Malka Berneron. Avec notre psychologue Ariel Simony

Votre chat-room d’aide anonyme et directe

Sur cet espace de parole nous vous aidons à:

  1. Choisir le consultant qui vous conviendrait le mieux
  2. Clarifier votre besoin et vos émotions
  3. Obtenir des explications sur les consultations psy en ligne (comment se déroule une séance, les disponibilités des psys, les tarifs, les modes de paiement)
  4. En savoir plus sur les ateliers de développement personnel par webcam

Qui sommes-nous?

Le plus ancien site de psys en ligne francophone

ecoute-psy.com fut le 1er site de consultations sur internet et qui propose des e thérapie en français. C’est une petite équipe de professionnels de la psychologie présente sur le web depuis 14 ans déjà, et des milliers d’heures d’écoute.

Des professionnels de qualité

Depuis 2005, ecoute-psy.com est un réseau de psychologues, thérapeutes, psychothérapeutes, conseillère conjugale, matrimoniale et familial, spécialistes du comportement, de la personnalité, du bien-être, de la connaissance de soi, de la communication et des relations interpersonnelles.
Les consultants du site sont choisis pour leurs domaines de compétence, leurs capacités à comprendre et synthétiser, leurs qualités humaines et d’écoute.

Des psys supervisés

Ils ont tous effectué leur propre thérapie et sont supervisés : gages exclusifs de droiture, de qualité et de sérieux. Vous trouverez leur CV sur la liste des consultants.

Une écoute bienveillante et professionnelle

Notre équipe vous aide à trouver vos repères, mettre des mots sur vos ressentis, dire vos émotions et raconter votre souffrance où le sujet que vous souhaitez « travailler ». Vous vous exprimez comme vous le sentez, avec vos mots : le consultant pose des questions, il réagit, il reformule ce qu’il lit ou entend, et apporte des pistes de réflexion que vous approfondissez ensemble. Vous consultez quand vous le désirez : c’est vous qui décidez.

4 façons de consulter de chez vous

  1. Entretien avec un psy par téléphone : le contact direct sans être vu, de n’importe où, sans internet, n’importe quand. Depuis votre portable ou votre téléphone fixe. L’appel n’est pas surtaxé, il s’agit de numéros classiques.
  2. Consultation sur chat-room privée : anonymat et interactivité, pour prendre le temps de s’exprimer et de lire la réponse de votre consultant
  3. Soutien psychologique par échange d’email : écrire quand vous le souhaitez, en plusieurs fois, pour prendre le temps, et si vous ressentez le besoin d’être seul.
  4. Séances par webcam : écouter et voir votre consultant est la formule qui se rapproche le plus du face à face. C’est aussi celle qui tient compte de votre lieu d’habitation, si vous êtes expatrié et recherchez un thérapeute francophone, ou encore si vos horaires ne vous permettent pas de vous déplacer en cabinet.

Consulter pour qui?

Tout le monde peut-il suivre une psychothérapie. En principe, tout le monde pourrait suivre une psychothérapie. Du moins tout le monde en âge de s’exprimer : les consultations psy en ligne vous concernent quelque soit votre âge, que vous soyez célibataire ou en couple.

Pour les expatriés francophones : vous vivez loin de votre pays d’origine et vous avez besoin d’aide. Les consultations en ligne vous concernent parce que :

  • consulter dans votre langue maternelle est incontournable
  • vous voulez garder votre consultant une fois rentré en France, ou si vous changez de lieu d’habitation et où se trouve votre thérapeute.

Pour quelles raisons devriez-vous consulter

Pour les relations de couple

  • programmes d’urgence
  • sortir des conflits et gérer les crises majeures
  • se faire entendre et poser des limites
  • comprendre l’autre et apprendre à communiquer
  • se préparer à la rencontre, rédiger et décrypter une annonce

Pour mieux communiquer

  • apprendre à écouter et mieux s’exprimer
  • comprendre le message de l’autre et le montrer

Pour cibler qui vous êtes… devenu

  • retrouver le contact avec nos émotions
  • décider de changer de vie
  • découvrir la résilience et rebondir
  • reconstruire l’estime de soi et l’assertivité
  • travailler le lâcher prise et les émotions toxiques

Pour les angoisses et les dépressions

  • syndrome d’abandon
  • états dépressif
  • difficultés à prendre des décisions
  • troubles du sommeil

Lors des étapes de la vie, mort et maladie

  • deuils et fin de vie – suicides et TS
  • soutien psychologique face à la maladie pour les malades, leurs familles, les aidants et les soignants
  • communiquer avec un malade d’Alzheimer

Consultations psy pour les difficultés au travail

  • offrir un espace d’expression et d’écoute aux employés
  • dénouer des tensions relationnelles au travail

Pour les relations familiales

  • la relation parents- nourrisson – enfance et adolescence
  • allaitement et lactation
  • accompagnement au processus d’adoption
  • enfants adoptés & familles adoptives

Pour les troubles du comportement

  • addictions & dépendances: toxicomanie, TOC, jeux, burn out, Internet
  • troubles et dépendance dans la sexualité
  • pédophile – inceste – pratiques sexuelles et à risque – pornographie
  • violences conjugales – viol
  • anorexie – boulimie – surpoids
  • harcèlement, manipulation et maltraitance

Quelle thérapie choisir – Les différences

Choisir entre les différentes façon de travailler

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

On appelle thérapies les traitements du comportement et des pensées, opinions et croyances, les cognitions- processus de pensée- qui font souffrir, qui échappent à la volonté du patient et à toute logique. Les thérapies traitent toutes les limitations dans lesquelles l’être humain ne parvient pas à se sortir : timidité, phobies, angoisses, stress, manque d’élan, difficultés à communiquer ou sexuelles, etc.  Elles activent le potentiel d’apprentissage que nous possédons tous et mettent en place de nouvelles façons de vivre et d’être. La thérapie est une caisse à outils contenant toutes sortes de techniques thérapeutiques qui ont fait preuve de leur efficacité.

Objectif d’une thérapie

  • apprendre à accepter et gérer des comportements non désirables, parfois aliénants, et si possible les faire disparaître.
  • aider les patients à désapprendre les comportements qui les font souffrir.
  • rendre la liberté d’action.
  • préparer un vivier de comportement et d’élans vitaux (optimisme, enthousiasme, curiosité, confiance, bonne humeur et joie de vivre) qui apparaissent lentement, mais que la plupart d’entre nous pouvons   acquérir.

3 grands groupes de thérapies

Les thérapies classiques et thérapies comportementales et cognitives.

Thérapies brèves

Comme son nom l’indique une thérapie brève est limitée dans le temps. Ce type de psychothérapie ne s’étendra pas au-delà d’une année, à raison d’une séance par semaine, et peut ne prendre que quelques séances.

Les thérapies brèves auront pour objet de résoudre des problèmes ponctuels ou circonscrits, pouvant être appréhendés sans explorer les profondeurs de l’inconscient de l’individu. Dans les thérapies brèves, le travail sera axé sur la manière de mettre en place les changements nécessaires à une vie plus satisfaisante. Le travail par la thérapie entraîne des améliorations « en chaîne » vers des domaines qui ne faisaient pas forcément partie de la demande initiale de la personne.

Aujourd’hui, on sait que le changement peut être rapide, même si la source du symptôme remonte à plusieurs années. Il n’est pas toujours nécessaire d’entamer de nombreuses années d’analyse, à chercher pourquoi. Les TCC permettent d’intégrer différents outils et tout moyen thérapeutique efficace qui fonctionne.

Thérapies brèves et Psychanalyse

Contrairement à la psychanalyse, les thérapies comportementales et cognitives ne recherchent pas l’origine des problèmes. Elles tentent de traiter ce qui est visible et conscient. Elles ne visent pas à modifier la personnalité en profondeur à travers un travail long et contraignant. Elles ont pour but de modifier un comportement qui se répète malgré nous et qui nous rend la vie impossible.

Les thérapies cognitives

On l’aura compris, elles sont opposées. Les thérapies brèves sont issues d’un contre-courant de la psychanalyse. Parce que tout le monde ne pouvait s’offrir une thérapie longue pour des questions financières simples, il fallut trouver une méthode moins longue et néanmoins efficace.

Mais aussi parce qu’il était nécessaire d’arriver rapidement à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête et ne pas engager entre 3 et 10 ans de sa vie à construire une nouvelle vie.

Les thérapies brèves se poursuivent de quelques séances à plusieurs mois, parfois quelques années (exceptionnellement jusqu’à 3 ans).

Thérapies comportementales et cognitives

Les TCC ont pour objectif de corriger un comportement en modifiant la pensée- on peut parler de conviction, croyance qui le gouverne. Contrairement aux thérapies analytiques, elles ont un but curatif clair, défini au départ. On va chercher à permettre au patient de dépasser une phobie, d’améliorer sa relation aux autres et communiquer de façon satisfaisante, son estime de lui-même, en lui apprenant à analyser ses pensées et à les reformuler.

La psychanalyse

La psychanalyse inventée par Freud, il y a de cela 110 ans, est à la fois une technique d’investigation de la personnalité et une psychothérapie longue. On va chercher à comprendre la raison du symptôme, et accessoirement à le résoudre.

La psychanalyse cherche à répondre au « pourquoi » des maux moins qu’au « comment » les guérir. Or, le fait de connaître la cause des difficultés ne les résout pas automatiquement. Ainsi, on se demandera en thérapie brève bien plus « Je sais que ma colère éloigne de moi ceux, et je veux apprendre comment faire pour que cela cesse », alors qu’en analyse, on prendra le temps qu’il faut à comprendre « pourquoi suis-je en colère après ceux que j’aime ».

Dans les thérapies brèves, on raisonne en terme de solutions plus qu’en termes de pourquoi, étant entendu que savoir pourquoi éclaire sans aucun doute sur le comment. Le travail va donc se concentrer sur les changements souhaités. C’est pourquoi les thérapies brèves sont directives: elles accompagnent la personne dans sa nouvelle vie en lui donnant des outils et en lui montrant le chemin alors que le psychanalyste reste neutre afin de la laisser découvrir les causes par elle-même.

La thérapie analytique

A la différence de la thérapie comportementale et cognitive, la thérapie analytique a pour objectif de chercher à comprendre les mécanismes, inconscients qui gouvernent nos comportements, avant que de chercher à les résoudre. Et la différence de la psychanalyse, la thérapie analytique est directive, c’est-à-dire que le thérapeute intervient et oriente le patient, là ou l’analyste est très peu interventionniste.

Qu’appelle-t-on thérapie corporelle

C’est une psychothérapie qui prend en considération le lien corps esprit, et met en corrélation les maux de l’un avec ceux de l’autre. Elles portent fréquemment le nom de leur inventeur (méthode Vittoz, Méthode Trager, etc.). Ces méthodes ne conviennent pas aux gens qui ne sont pas pleinement conscients de ce lien corps et esprit, ou qui ne supportent pas le contact physique.
Ces thérapies vont travailler à un meilleur équilibre, en agissant sur et avec le corps et l’esprit.

Questions sur les professionnels de la psychologie

Différences et questions sur les psychothérapies

Les thérapeutes exercent-ils de la même manière

Non bien sûr. Cela dépend d’une part de la formation des thérapeutes, d’autre part de leurs choix méthodologiques, de leur propre personnalité et enfin de leur vécu.

Est-on obligé de prendre des médicaments

Sauf à souffrir de symptômes invalidants, la prise médicamenteuse doit être circonscrite et les médecins n’en délivrent d’ailleurs normalement qu’avec de grandes précautions. Car les médicaments utilisés dans le cadre psycho thérapeutique sont autrement plus lourds que le cachet de paracétamol qui fait passer le mal de tête : ce sont des agents qui agissent chimiquement sur les organes responsables des sensations, de la décision. Leurs effets secondaires ne sont pas négligeables : prudence donc…

Changer de thérapeute en cours de thérapie

Oui cela arrive et est même souhaitable dans certains cas. La rupture de la relation thérapeutique peut se faire à l’initiative du patient, du thérapeute, ou d’un commun accord. Une thérapie sans confiance mutuelle risque de ne pas aboutir.

Peut-on tout dire à son thérapeute

Oui, car le code de déontologie de sa profession, quelle qu’elle soit, l’oblige normalement au secret professionnel. Excepté les cas où la loi l’y contraint, le thérapeute ne laisse donc rien sortir de son cabinet et on peut tout lui dire. En particulier ce qu’on se refuse à dire à soi-même ou aux autres.

Comment se déroule une séance

Aussi variés que le choix du psychothérapeute, le mode de déroulement de la séance dépend de la thérapie choisie. Certains vous recevront en face à face, d’autres pas, certains parleront, d’autres pas, les séances auront une durée variable ou fixe, vous bougerez ou vous parlerez. C’est aussi en fonction de la personnalité du patient qu’une thérapie sera indiquée ou pas : on n’impose pas de parler à quelqu’un qui se met en incapacité de le faire. Pour cette raison la première séance chez le thérapeute est fondamentale : elle permettra de cerner les besoins du patient et de répondre à toutes ces questions, afin d’éviter de mauvaises surprises.

Peut-on demander ses qualifications à un thérapeute

La déontologie professionnelle des thérapeutes leur impose de faire toute la lumière sur leur cursus et leurs méthodes sur le fait qu’ils sont supervisés ou non, etc.. Cette absolue transparence est obligatoire dans l’intérêt du patient comme du thérapeute : le premier y trouve la certitude que sa confiance est fondée, et le second que son patient est en confiance et que son travail est efficace.

Situations particulières

Les situations d’urgence ne peuvent pas être traitées sur Internet, nous vous encourageons à vous tourner vers des organismes officiels compétents, hôpitaux, commissariats, SAMU, etc. En cas de circonstances exceptionnelles, problèmes techniques indépendants de notre volonté, un rendez-vous pourra éventuellement être décalé par le consultant.

Ressources

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018-2019
Partager