Quelle thérapie choisir

Choisir entre les différentes façon de travailler

On appelle thérapies, les traitements du comportement et des pensées, opinions et croyances, les cognitions- processus de pensée- qui font souffrir, qui échappent à la volonté du patient et à toute logique. Les thérapies traitent toutes les limitations dans lesquelles l’être humain ne parvient pas à se sortir: timidité, phobies, angoisses, stress, manque d’élan, difficultés à communiquer ou sexuelles, etc. Une rubrique pour vous aider à savoir quelle thérapie choisir.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Contrairement à la psychanalyse, les thérapies comportementales et cognitives ne recherchent pas l’origine des problèmes, elles tentent de traiter ce qui est visible et conscient.

Comment ça marche?

Les thérapies activent le potentiel d’apprentissage que nous possédons tous. Ils s’agit de mettre en place de nouvelles façons de vivre et d’être. C’est ce qu’on nomme une thérapie réussie.
La thérapie est une caisse à outils contenant toutes sortes de techniques thérapeutiques qui ont fait preuve de leur efficacité.

Objectif

  • apprendre à accepter et gérer des comportements non désirables, parfois aliénants, et si possible les faire disparaître.
  • aider les patients à désapprendre les comportements qui les font souffrir.
  • rendre la liberté d’action.
  • préparer un vivier de comportement et d’élans vitaux (optimisme, enthousiasme, curiosité, confiance, bonne humeur et joie de vivre) qui apparaissent lentement, mais que la plupart d’entre nous pouvons   acquérir.

On distingue 3 grands groupes de thérapies

Les thérapies classiques, comportementales et cognitives.

Thérapies brèves & TCC

Dans les thérapies brèves, le travail sera axé sur la manière de mettre en place les changements nécessaires à une vie plus satisfaisante. Le travail par la thérapie entraîne des améliorations « en chaîne » vers des domaines qui ne faisaient pas forcément partie de la demande initiale de la personne.

Aujourd’hui, on sait que le changement peut être rapide, même si la source du symptôme remonte à plusieurs années. Il n’est pas toujours nécessaire d’entamer de nombreuses années d’analyse, à chercher pourquoi. Les TCC permettent d’intégrer différents outils et tout moyen thérapeutique efficace qui fonctionne.

Les thérapies comportementales et cognitives ne visent pas à modifier la personnalité en profondeur à travers un travail long et contraignant. Elles ont pour but de modifier un comportement qui se répète malgré nous et qui nous rend la vie impossible.

Thérapies brèves et Psychanalyse

Les thérapies cognitives

Thérapies cognitives: modifier un comportement

Elles sont opposées. Les thérapies brèves sont issues d’un contre-courant de la psychanalyse. Parce que tout le monde ne pouvait s’offrir une thérapie longue pour des questions financières simples, il fallut trouver une méthode moins longue et néanmoins efficace.

Mais aussi parce qu’il était nécessaire d’arriver rapidement à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête et ne pas engager entre 3 et 10 ans de sa vie à construire une nouvelle vie.

Les thérapies brèves se poursuivent de quelques séances à plusieurs mois, parfois quelques années (exceptionnellement jusqu’à 3 ans).

La psychanalyse

Elle cherche à répondre au « pourquoi » des maux moins qu’au « comment » les guérir. Or, le fait de connaître la cause des difficultés ne les résout pas automatiquement. Ainsi, on se demandera en thérapie brève bien plus « Je sais que ma colère éloigne de moi ceux, et je veux apprendre comment faire pour que cela cesse », alors qu’en analyse, on prendra le temps qu’il faut à comprendre « pourquoi donc suis-je en colère après ceux que j’aime ».

Dans les thérapies brèves, on raisonne en terme de solutions plus qu’en termes de pourquoi, étant entendu que savoir pourquoi éclaire sans aucun doute sur le comment. Le travail va donc se concentrer sur les changements souhaités. C’est pourquoi les thérapies brèves sont directives: elles accompagnent la personne dans sa nouvelle vie en lui donnant des outils et en lui montrant le chemin alors que le psychanalyste reste neutre afin de la laisser découvrir les causes par elle-même.

La thérapie brève est une collaboration étroite entre le thérapeute et son client. On parle de « guidance ».

Ressources pour choisir sa thérapie

Sites web

 Sélectionner des principales méthodes thérapeutiques

Lire

  • Les thérapies brèves – Dr D. Megglé – Editions Retz
  • Faites vous-même votre malheur – Paul Watzlawick – Ed. Seuil
  • L’art du changement – P. Watzlawick et G. Nardone – Editions l’Esprit du Temps
  • Vers une Écologie de l’Esprit – Gregory Bateson – Ed. Seuil – Tome I 1977 – Tome II
  • Changement Paradoxes et Psychothérapie – P. Watzlawick, J. Weakland, R. Fisch
  • Ed. Seuil Coll. Points
  • Une logique de la Communication – P. Watzlawick, J. Helmick Beavin – Don D. Jackson – Ed. Seuil Coll Points.
  • Tactiques du changement – R. Fisch, J.H. Weakland, L. Segal – Ed. Seuil
  • Bien se connaître pour bien piloter sa vie – Erica Guilane-Nachez Inter – Editions/ Dunod
Chatter en direct avec l'auteur & Prendre RdV

Vos témoignage, remarques et questions, ou demande de consultation

(*) obligatoire

Partager