TOC : troubles obsessionnels compulsifs

Consulter pour guérir des troubles obsessionnels compulsifs

Les TOC, sont des pensées obsessionnelles, sexuelles ou religieuses, ou encore des gestes répétitifs incontrôlables. Un T.O.C est une maladie anxieuse assez sévère qui génère toujours perte de temps et d’énergie ainsi qu’une grande souffrance. « Le patient souffre d’idées fixes qui deviennent envahissantes, angoissantes et tyranniques ». C’est vrai pour le malade mais aussi pour ses proches qui sont toujours démunis face à ces comportements. Enfin, les malades entretiennent avec leur entourage des relations souvent conflictuelles et tendues

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Répétition des gestes et vérifications

  • Obsession de la propreté : laver, nettoyer, se laver les mains, chasser la saleté, désinfecter, crainte de se contaminer de se salir (par des microbes, du sang ou toutes sortes de saletés)
  • Vérifications : des portes, fermetures des boutons, des lumières, du gaz, des robinets
  • Répétitions : allumer puis éteindre plusieurs fois, formules ou gestes conjuratoires, pensées magiques, toucher de manière répétitive
  • Comptage et calculs mentaux : des lignes par terre, d’objets, etc.
  • Accumulation d’objets inutiles et incapacité de jeter
  • Craintes vis-à-vis d’autrui : de faire du mal ou d’avoir provoqué la mort ou la maladie.
  • vis-à-vis de soi-même: perte de contrôle, perfectionnisme

Comment surviennent ces pensées

Un événement, mais aussi un mot, une sensation, une émotion peuvent déclencher une très forte angoisse que seul un rituel de vérification va pouvoir apaiser. Mais cette accalmie est de courte durée, et l’angoisse va resurgir, pouvant aller jusqu’à la dépression, déclenchant à nouveau la pulsion de vérifier que tout est en ordre, propre, etc.

Répercussions sur l’entourage

Le lavage des mains est un TOC répanduElles concernent avant tout l’environnement et la qualité de vie de vie du malade qui souffre avec intensité de son TOC, mais son entourage également subit ses actions compulsives.

La personne ayant un TOC se voit faire avec beaucoup de lucidité. Elle est consciente de ce qu’elle fait, combien cela pèse son entourage et quelle énergie phénoménale elle déploie pour satisfaire son besoin de vérification. Et pourtant, elle est dans l’incapacité de stopper cette tempête intérieure qui la pousse à accomplir son rituel de vérification. Lui dire que tout cela est d’une absurdité inouïe ne sert à rien, elle le sait, et cela la fragilise plus encore du fait de la culpabilisé qui augmente.

Quand un proche souffre de TOC

Les proches ont tendance à se soumettre à ce que l’on doit bien appeler la dictature du malade. Leurs intentions sont louables : ils pensent soulager leur proche en ne les contrariant pas et en faisant preuve de patience. Mais cela n’aide en rien, la personne n’est ni soulagée, ni moins obsédée, par conte, la qualité de vie de la famille continue à se dégrader. Alors que faire ?
Négocier des temps pour les rituels plus restreints : ne pas exiger ni attendre que les TOC disparaissent (ce ne sera pas le cas). Accepter d’attendre 3 min que la personne se lave les mains avant de passer à table, mais pas 30 min. Être OK pour ne pas démarrer la voiture avant 2 vérifications de porte, mais pas 50, etc.

Le profil psychologique

Les T.O.C atteignent souvent des personnes particulièrement sensibles.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Comment se soigner

Hygiène de vie, médicaments & thérapies

  1.  Les TOC peuvent se soigner avec une psychothérapeutique adaptée (thérapies comportementales et cognitives surtout), des traitements médicaux, alternatifs et chirurgicaux et ainsi qu’une modification de l’hygiène de vie.
  2. Certaines recherches montrent le rapport entre taux de sérotonine et TOC peut avoir une influence sur le comportement des personnes atteintes de TOC.
  3. La méditation, le sport, le sommeil, une alimentation appropriée, la satisfaction de soi et un état mental positif boostent la sérotonine de façon phénoménale.
  4. Les thérapies cognitives et comportementales pour en venir à bout. Elles visent à remplacer un comportement inadapté afin d’atteindre le but fixé par le patient et son thérapeute. Certaines exposent le patient à ce qu’il redoute et éviter la compulsion qu’elle génère.
  5. L’hypnose peut aussi soulager les TOC et parfois les guérir.
  6. La TMS ou «stimulation magnétique transcrânienne ». C’est une technique révolutionnaire et indolore de stimulation à travers le cerveau qui permet de soigner les personnes atteintes de troubles obsessionnels du comportement.

6. Quelques troubles connus

Le syndrome Gille de la Tourette 

La coprolalie est le fait de dire des grossièretés en plein milieu d’une conversation, de façon soudaine et compulsive. Ils sont surtout des mots que l’on s’adresse surtout à soi-même…

La trichotillomanie

> Définition

C’est une addiction gestuelle auto agressive qui consiste à s’arracher les cheveux, les poils, les cils ou les sourcils et d’en manger parfois le bulbe. C’est une réaction inappropriée à une émotion, une pensée ou une tension qui ne parvient pas à être gérée et qui à fonction d’apaiser.

 > Quand survient elle

Elle survient au moment où la personne est confrontée à une tension croissante avant l’arrachage, ou une réalité qu’elle ne veut ou ne peut pas regarder. Parce que cela est difficile et qu’elle ne sait pas comment s’y prendre, parce que ce TOC est compulsif et ne dépend pas de la seule volonté de le supprimer.

Pendant ce moment, la personne est pleinement consciente de ce qu’elle fait, ou bien, ses pensées vagabondent et elle se surprend elle même devant cet amas de cheveux sur le sol au sortir de sa rêverie.

> Bénéfices directs sur l’apaisement

Le fait de se toucher les cheveux et de les manipuler de cette façon est un geste qui vient faire barrage à un mal être, sans bien sûr le résoudre en profondeur.

> Le corps impacté

Ce TOC a des conséquences sur le corps puisque la tète et certaines parties sont clairsemées qu’il leur faut dissimuler par des accessoires pour les cheveux ou certaines façons de se coiffer. Cela peut à son tour tourner à l’obsession.

> Sociabilité perturbée

La trichotillomanie restreint alors les activités sociales de la personne qui ne veut pas que l’on découvre ce qu’elle s’inflige.

> Les recherches

Les dernières recherches montrent qu’un gène mutant pourrait bien être à l’origine de ces troubles du comportement. La prise en charge psychologique est nécessaire et va apprendre au patient à vivre avec sa trichotillomanie, en particulier la psychothérapie comportementale.

Des médicaments psychotropes sont prescrits dans certains cas.

> Témoignages

Trico and Co et Jessica vous parlent de leur trichotillomanie. Deux jeunes femmes courageuses et touchantes.

Chatter en direct avec l'auteur & Prendre RdV

Vos témoignage, remarques et questions, ou demande de consultation

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager