Burn-out: le syndrome d’épuisement professionnel

Épuisement Professionnel grave

Important! Le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel lié à un stress prolongé (c’est même le stade ultime du stress) provoquant un épuisement physique et psychologique. Il affecte tout particulièrement les personnes qui ont la responsabilité de salariés. Ou bien qui poursuivent des objectifs difficiles à atteindre et dont plusieurs personnes dépendent (milieu financier, commercial, médical, cadres supérieurs, etc.). Elles donnent toute leur énergie dès le départ en croyant leurs capacités illimitées. Face aux blocages, aux échecs, elles n’ont pas su gérer les frustrations de ne pas être à la hauteur de leur idéal, et la pression des exigences de l’entreprise. Elles sont en attente de reconnaissance et de valorisation.

Prendre rendrez-vous avec la spécialiste

Le Profil des candidats au burn out

Ils sont ambitieux, doués et possèdent un certain charisme. Également dynamiques, passionnées, et volontaires, elles déploient beaucoup d’énergie pour leur travail et sont d’une grande disponibilité, sans se douter que leur réserve de forces n’est pas inépuisable. Enfin, être le meilleur ne suffit plus, il faut aller au bout de ses forces dans la compétition.

C’est, alors que le manque de reconnaissance et de possibilité de réalisation, la pression du temps, et la charge de travail trop lourde, vont complètement les vider et les épuiser. Cela survient en sortant du travail ou parfois même avant de commencer leur journée.

« Quand vient le temps de me rendre au travail, j’ai la nausée, des maux de tête, de dos, d’estomac. Je suis fatigué dés le réveil, découragé, démotivé, je suis irritable. Je me sens insatisfait, inutile, je n’ai plus le goût d’aller travailler, je me coupe de tout contact social« …

Les symptômes du Burn-out

 Le syndrome d’épuisement professionnel s’installe graduellement. Il implique des états de fatigue physique, émotionnelle et intellectuelle qui se traduisent par un affaiblissement physique, un sentiment d’impuissance, d’angoisses et de désespoir. On observe aussi une attitude négative aussi bien envers le sujet lui-même qu’envers son travail, la vie, sa famille et les gens qui l’entourent.

a) Les troubles physiques

Etre totalement épuisé

Les premiers signes sont les symptômes du stress : troubles du sommeil, palpitations, problèmes de digestion, maux de tête ou de ventre. Ou encore une intense fatigue avec augmentation de prise de stimulants, café, tabac, alcool et médicaments.

Le moindre effort devient insurmontable car l’état de fatigue intense s’installe, il n’y a pas de récupération et la fatigue devient chronique.

b) Les troubles psychologiques

Le stress au travail est l’un des premiers facteurs d’absentéisme en entreprise. Son coût : au minimum un milliard d’euros, supporté majoritairement par les caisses de l’État.
Le burn-out s’accompagne d’une souffrance mentale sévère liée à des perturbations de l’humeur, à une anxiété plus importante. Mais également impatience, irritabilité, méfiance vis-à-vis des collègues, dévalorisation, frustration, sentiment d’être seul et sans soutien.

c) Les symptômes cognitifs

Troubles de la mémoire, troubles de la concentration, idées fixes « je me trouve nul, pas intéressant« , doute de soi, sentiment d’impuissance et parfois même idées suicidaires.

d) Les troubles comportementaux

Conflits conjugaux et familiaux, attitude cynique, agressive, rejetante, négligence envers sa famille, désintérêt pour autrui, isolement, repli sur soi.

Comment se sortir du burn-out?

Le repos ne guérit pas le burn-out, mais un réel changement doit être intégré dans la vie de la personne qui demande de l’aide, face à sa souffrance. Pour en sortir, il est nécessaire de mener une réflexion sur notre mode de fonctionnement et :

  • identifier les causes, la source des symptômes pour les éliminer.
  • retrouver le chemin de la raison et se poser la question : « qu’est-ce que je veux vraiment«  ?
  • reprendre contact avec soi-même en se recentrant sur ses objectifs, arriver à différencier ce qui est essentiel pour soi.
  • faire le lien entre les exigences professionnelles et les attentes personnelles.
  • prendre conscience de cette détermination de convoiter une position prestigieuse, de cette preuve d’excellence qui conduit au perfectionnisme, et au sentiment d’être indispensable et irremplaçable.
  • développer la capacité de penser positivement et l’aptitude à pouvoir dire non sans se sentir coupable.
  • se défaire des nombreuses peurs psychologiques qui vous empêchent d’être calme et heureux au travail, se recentrer dans l’équipe de travail.
  • apprendre à déléguer et reprendre contact avec les autres, et à apprivoiser les changements, fréquents dans le contexte actuel.
  • apprendre à gérer les priorités, et gérer son temps de travail, et rechercher la cause de la perte d’énergie.
  • mettre en place des moyens afin d’obtenir un équilibre entre le travail, la vie familiale et les loisirs
  • apprendre à anticiper et à gérer sa colère et les conflits dans le cadre de la communication. En effet, lorsqu’on devient capable d’identifier les émotions désagréables, la colère, la tristesse, la dévalorisation, la culpabilité et l’anxiété, cela permet une meilleure gestion de ses émotions.
  • abandonner le perfectionnisme, devenir indulgent et plein de douceur avec soi-même

Excellente conférence sur le burn-out et l’anxiété

20 critères pour évaluer s’il est temps de consulter

Dans son livre « Symptoms of Burnout », le docteur Freudenberger a proposé ce questionnaire afin d’évaluer son état psychologique et diagnostiquer un éventuel burnout. Les résultats devront bien évidement être confirmés en cabinet médical avec un spécialiste avant d’en tirer des conclusions.

Notez chaque question entre 0 et 5
0 = totalement faux
1 = plutôt non
2 = parfois oui
3 = souvent
4 = plutôt vrai
5 = vrai à 100 %

1. Fatigue plus rapide et perte d’énergie
2. Vous êtes troublé lorsque votre entourage vous fais remarquer votre manque d’entrain ou votre fatigue.
4. Baisse d’efficacité nette
5. Propension à être plus cynique et morose que d’habitude
6. Sentiment de tristesse inexpliquée
7. Oublis plus fréquents des rendez-vous ou d’affaires
8. Plus grande irritabilité
9. Nervosité
10. Sentiment de ne pas pouvoir compter sur les gens. Votre entourage vous déçoit régulièrement
11. Visites moins fréquentes à la famille ou aux amis
12. Vous êtes trop occupé pour faire des choses simples comme passer des coups de téléphone,
lire des articles ou envoyer des cartes à vos amis ?
13. Vous avez des problèmes physiques plus fréquents (douleurs, maux de tête)
14. Vous vous sentez désorienté en fin de journée
15. Les moments de joie sont rares
16. Vous ne riez pas facilement de vous-même
17. Le sexe vous ennuie plus qu’il ne vous apporte de joie
18. Vous n’avez pas grand choses à dire en général aux gens qui vous côtoient.

Résultats

0-25: pas de problème
26-35: état de stress débutant
36-50: état à risque de burnout
51-65: état de burnout
Plus de 65: état dangereux

Ressources

Bibliographie sur le burn-out

  • Le burn-out, l’épuisement professionnel de Jacques Lafleur Ed. logiques
  • Livre 2: le burn-out à l’hôpital : Le syndrome de l’épuisement professionnel. Par Pierre Canouï, Aline Mauranges & Anne Florentin
  • Le burn-out : Comprendre et vaincre l’épuisement professionnel
    Suzanne Peters & Patrick Mesters
  • L’épuisement professionnel de H.-J. Freudenberger. Editions Gaétan Morin
  • Développer le bien-être au travail : Stress, épuisement, harcèlement…
  • Une réponse innovante : les programmes d’aide aux salariés. Par Pierre Angel, Marie-José Gava, Patrick Amar, Brigitte Vaudolon
  • burn-out : Quand le travail rend malade de François Baumann – Ed. J. Lyon

Sites Internet

  • Véritable phénomène médical, le burn-out est le stade ultime du stress. Les clés pour détecter ses principaux signes annonciateurs et éviter le pire.
  • Conseil d’un médecin sur ce qu’il faut faire pour s’en sortir
  • Comment parvenir au burn-out à coup sûr ! Si certaines professions sont plus propices que d’autres, ce n’est pas parce qu’elles sont plus stressantes (…) ce sont les attitudes personnelles envers le travail et les besoins personnels les plus fondamentaux qui sont en cause … »
Prendre rendrez-vous avec la spécialiste

Vos témoignage, remarques et questions, ou demande de consultation

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager