Cure psychanalytique et Psychothérapies

Se connaitre avec la psychanalyse

Important! Inventée par Freud au début du siècle dernier, la psychanalyse est une discipline qui s’appuie sur les concepts nés d’une méthode d’exploration de l’esprit et du traitement associé à cette méthode.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

La cure est basée sur l’exploration de l’inconscient, des pulsions et du refoulement en particulier, elle observe la manière de parler, les inhibitions, les lapsus, les actes manqués, les oublis, afin de faire resurgir les pensées inconscientes. L’analyse se sert des mots associés librement par l’analysant afin d’expliquer son comportement et gérer ses conflits. Un des principes fondamentaux est que pensées conscientes et inconscientes entrent en conflit; cela génère souffrance et sentiments de culpabilité.

Le psychanalyste travaille sur le passé du patient, sur son inconscient et sa personnalité; la règle fondamentale est la libre association: l’analysant doit dire ce qui lui vient à l’esprit sans censure volontaire.

Sur le divan, l’analysant est invité à enchaîner ses idées les unes aux les autres, à raconter ses rêves et ses souvenirs. Les associations d’idées, reliées entre elles permettront de pénétrer dans l’inconscient.

Lors de la cure, les symptômes sont analysés; l’analysant se sent en général mieux, entraînant des changements plus ou moins importants dans sa vie affective et dans son évolution personnelle et professionnelle.

Pour Freud les pulsions sexuelles sont fondamentales dans le développement de l’être humain.
Le complexe Oedipe, interdit trop fort est trop inacceptable pour l’enfant, va être refoulé vers l’inconscient. Ainsi, l’inconscient va stocker en permanence les émotions et les vécus trop douloureux, sources de conflits trop lourds.

Le transfert

L’analyste n’adopte pas la neutralité absolue classique, il intervient et crée avec son patient une relation qui va permettre le transfert grâce auquel ce dernier pourra s’identifier au thérapeute. Cet espace de confiance, déculpabilisant, bienveillant et sans jugement, va l’aider à gérer ses conflits intérieurs.

Lors de la cure analytique, le patient va se saisir de l’image du thérapeute pour y projeter celle de ses parents acquise durant son enfance. A partir de cette deuxième opportunité à revivre l’événement,
la cure analytique crée une gestion différente de la douleur, libérant les pensées inconscientes.

La psychanalyse: pour quelles souffrances?

Névroses et phobies, angoisses, obsessions, symptômes à caractère psychosomatique- migraines, asthme, allergies, troubles digestifs, cardiaques et hormonaux, de même que les comportements divers invalidants- les échecs à répétition, TOC, etc… sont des indications de la cure. Ce que nous invoquons comme motif de consultation n’est pas toujours ce qui va faire l’objet du travail analytique par la suite.

La psychanalyse: pour qui?

Pour toute personne en souffrance et devenue incapable de gérer ses souffrances seule. « Tout état qui donne le sentiment de mal être profond ». Pour un grand nombre de personnes dont la personnalité a été ragilisée (je laisse la coquille intentionnellement et n’ai pas corrigé « ragilisé » au lieu de fragilisé), la cure psychanalytique ne sera pas plus recommandée: on lui préférera psychothérapie ou une thérapies brèves.

La cure psychanalytique est très longue (entre cinq à dix ans), chère et exige une très grande énergie. Les séances sont intenses.

Psychanalyse/psychothérapie: les différences

Une psychanalyse vise la réduction maximum des processus inconscients, et la bonne connaissance de ce qui motive un comportement. La psychothérapie, a pour but d’agir sur le comment. Le psychanalyste doit s’abstenir de toute intervention dans le réel du patient, alors que le psychothérapeute est un partenaire actif intervenant avec le patient.  Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur les différences entre ces deux approches

Ressources

Sites web

Livres à lire

  • Les illusions de la psychanalyse – J.Van Rillaer – Éditions Mardaga
  • Les analysés parlent – D. Frischer – Éditions Stock
  • Cannibalisme psychique et obésité – Gabrielle Rubin. (1997)
  • Psychodrame et psychanalyse. Jeux et théâtres de l’âme – Bernard Robinson. (1998) De Boeck et Larcier
  • Vers une nouvelle introduction à la psychanalyse dans le champ de la pensée lacanienne – Jean-Gérard Bursztein (1996)
  • Livre noir de la psychanalyse
Chatter en direct avec l'auteur & Prendre RdV

Vos témoignage, remarques et questions, ou demande de consultation

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager