Un conseiller conjugal vous répond

Le conseiller conjugal explique La danse du couple

Questions- Réponses à notre conseillère conjugale sur la relation dans le couple, comment construire une relation, renforcer le lien et pour une meilleure communication entre les conjoints.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Ma femme ne me comprend pas

Je n’arrive pas à comprendre ma femme: on ne s’entend plus…  juste maintenant on vient de se disputer: elle me demande parfois des choses tellement bizarres (et bêtes en fait) que je lui demande souvent pourquoi, pourquoi elle me demande cela… du coup, ce qui est fou, c’est qu’elle boude… et ça me met en colère puis hors de moi… je ne sais plus ou j’en suis…Vos conseils me seront d’un grand secours pour me dire comment la changer, merci beaucoup. Steeve

Vous demandez un entretien avec une conseillère conjugale pour parler de votre couple, parce que la communication est tendue: vous et votre femme n’arrivez pas à vous « entendre »… et je me demande si vous savez l »écouter ». Vous expliquez que lorsqu’elle vous pose une question, vous avez l’habitude de lui répondre: « pourquoi »…

Je vous propose de vous mettre un petit instant dans son rôle à elle: que ressentiriez-vous si, quand vous lui demandez « chérie, où sont mes chaussures?« , elle vous répondait « pourquoi?« , ou pire si, quand vous la questionnez « que dirais-tu d’une petite soirée en amoureux?« , elle vous répondait « pourquoi?« …

Entendre entre les mots

Lorsque vous lui demandez quelles sont ses motivations et pourquoi elle demande telle ou telle aide, vous avez besoin de comprendre. Mais ce qu’elle vous demande n’est pas de comprendre, mais de faire! Vous n’êtes pas un employé de la poste qui a besoin, pour la servir, de comprendre ce sont elle a besoin! Ici il s’agit de donner, de nourrir le lien qui vos unit, pas de vérifier la validité de ses besoins…
Il aurait été plus simple si elle avait su vous le dire, mais elle ne sait peut être pas l’exprimer, aussi se ferme-t-elle et… elle boude. Vous trouvez ça « fou » qu’elle n’arrive pas à comprendre votre question. Mais cette question « pourquoi » est perçu par elle comme un avertissement: attention, si la réponse est mauvaise, je ne le ferais pas! Il est une aide sous condition.

Ecouter et rester dans le lien

Vous percevez que quelque chose ne va pas dans la communication, je vous invite à prendre conscience que la seule solution qui vous vient à l’esprit pour mieux communiquer est de « la changer »… Chaque conjoint possède un pouvoir d’améliorer l’entente dans le couple, de se rapprocher de l’autre, de l’épauler, de le soutenir dans sa difficulté et de l’aimer, pas de vérifier si ce qu’il demande est juste ou pas pour vous. Alors, la question devient: que pourriez-vous faire, vous, pour lui être agréable et saisir l’occasion de lui rappeler que vous souhaiter l’aider et prendre soin d’elle…

Parlez en avec elle et proposez de consulter une conseillère familiale; une personne exterieure vous aidera à comprendre comment fonctionne votre couple.

Peut-on changer quelqu’un?

Un conseiller conjugal répond

Peut-on changer quelqu’un qui n’aime pas la vie de famille, ne passe pas de temps avec ses enfants, mais qui passe son temps devant la télé et sur Internet, malgré les reproches et les disputes à ce sujet…

Non, on ne peut pas changer quelqu’un! Vous pouvez changer votre façon de le voir, ou plutôt votre façon de voir la relation de couple. Vous pouvez également vous changer vous-même, apprendre à aimer certaines choses que l’autre fait, lâcher prise, relativiser, trouver des sources d’épanouissement en dehors du couple, etc… Cela à pour effet de montrer un exemple, d’autres façons de réagir, de s’oxygéner, de s’occuper de soi.

Quel professionnel peut vous aider

Cependant, et concernant la cyber et vidéo dépendance, il faut généralement consulter et peut-être consulter 2 types de professionnels.

  1. un psychologue afin que le conjoint dépendant fasse un travail sur lui même lui permettant de sortir de sa dépendance (surtout si cela s’accompagne d’additions annexes -pornographie, jeux en ligne- etc.)
  2. un conseiller conjugal ou thérapeute de couple, afin de permettre au couple de partir sur de bonnes bases et améliorer la communication.

Déterminer l’urgence de trouver de l’aide

Et dans tous les cas, se dépêcher d’agir, car votre conjoint est en train de s’enfermer, de devenir de moins en moins sociable, et si ce n’est déjà fait, perdre le goût pour les relations conjugales, ciment de la relation de couple. Le conseiller conjugal peut vous y aider.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Peur du bonheur et masochisme

J’ai connu un garçon qui venait de rompre: nous nous sommes fréquentés environ 1 an et avons fini par sortir ensemble. D’emblée, il s’est montré très émotif, bouleversé par ce qu’il ressentait pour moi. Il ne cessait de me dire à quel point il était amoureux et heureux, à quel point je lui manquais dès que je n’étais plus là. Mais en ce qui concernait le sexe, les ébats, il était saisi d’angoisse à chacune de mes tentatives d’approche.

Pourtant, d’après ses dires, il n’avait aucun problème avec les filles rapidement séduites dans les bars. Il s’est mis à me demander, à la fois ironiquement et au premier degré, de le violer. Après 3 mois de cette sorte, à la fois réjouissants et épuisants, il m’apprend qu’il s’est mis à coucher avec des filles d’un soir, persuadé que je faisais de même. Suite à ça, en colère, je l’envoie balader.

Dix jours plus tard, j’apprends qu’il est retourné avec son ex amie (qui lui courait sans cesse après depuis le début de notre relation) Stupéfaite, je lui dis que je n’y comprends rien : il me disait ne plus l’aimer etc. Sa réponse: je fuis le bonheur, c’est comme ça.
Alors, ma question : est-ce bien cette peur qui a torpillé notre relation? Comment communiquer avec une personne qui se sabote ainsi ? Ou alors, pensez-vous que cette phrase est une fausse excuse? Merci pour votre réponse. Dehlia

Je m’étonne de la naïveté de votre question Dehlia et surtout du fait que vous ne vous posez pas les bonnes questions, ce qui, en soi, est déjà un questionnement…

1) je fuis le bonheur, c’est comme ça

Il faut toujours écouter ce que nous disent les gens: il vous dit tout simplement ce qu’il fait, à vous maintenant d’en tirer les conséquences: voulez-vous d’un homme qui fuit le bonheur, et si oui, pourquoi, ou au non de quoi pensez vous pouvoir le changer, et si oui, que faut-il pour faire changer une personne à ce point?

2) il vous demande de le violer

Pensez-vous que ce désir de violence se limite aux ébats sexuels, ou se pourrait-il qu’il fonctionne ainsi dans d’autres domaines? Est-ce une façon d’être qui vous convient? Aurez vous la force (le faut-il ?) de le violer, en particulier pour qu’il fasse un travail thérapeutique sur son syndrome possible d’abandon.
Ce fantasme met souvent en scène une expérience réelle de viol: est-ce le cas pour lui et peut-être aussi pour vous, subit ou vu?

3) il vous trompe dès que cela ne va pas

C’est donc ici aussi son mode de fonctionnement, ce n’est ni ponctuel ni superficiel.

4) votre responsabilité, comment réagir

Vous y répondez en partie en intitulant votre question sur le forum « Peur du bonheur et masochisme », à la fois parce que cette relation est auto mutilante pour vous et parce que sa peur du bonheur provoque chez lui une pulsion masochiste dans ce désir de viol; de votre côté, sa pulsion à lui, développerait-elle, chez vous, un désir sadique?

5) il torpille notre relation

enfin, vous me demandez d’où vient cette peur dans sa relation avec vous; j’ai envie de vous demander: quelle relation? Il est bien possible que votre ami a peur de l’engagement et fragilise la relation.

Voilà Dehlia. Je vous ai donné quelques pistes de réflexion que vous pouvez approfondir seule ou en consultations. Vous trouverez les modalités pour prendre rendez-vous sur mon site web.
Bon courage. Malka, conseillère conjugale et thérapeute de couple.

Violence morale dans le couple

Bonjour. J’aime mon amie, mais des fois je lui fait du mal, sans m’en rendre compte sur le moment, par exemple je lui dit: « pour que tu m’aimes il faut que je te trompe » ou, si elle veut se faire belle, je lui dis: « ce n’est pas la peine, tu auras toujours ton âge de tout façon »… Qu’en pensez vous? Est ce de la violence morale? Jérôme

S’aimer certes, mais bien s’aimer

Il semble Jérôme que vous n’avez pas beaucoup de bases sur la façon dont on construit un couple en général, et dont on se comporte avec une femme en particulier. Je crains que vous ne confondiez franchise avec sincérité et droiture, bonheur avec rigueur. Vous prenez le désir de prendre soin de son corps pour une tentative de fraude.  « Pourquoi payer un coiffeur, tu auras toujours autant de rides » dites vous à votre amie! Vous déstabilisez votre couple et la confiance qui devrait le nourrir, en proposant de tromper votre amie, afin qu’elle mesure bien la peine qu’il lui tombera dessus, témoin, à votre avis, de l’amour… qu’elle vous portera?? Quel est ce lapsus Jérôme qui vous fait dire « c’est en m’éloignant de toi que tu m’aimeras… » qu’est ce que cela révèle de votre façon d’aimer… et peut être de mal aimer.

Je vous invite à réfléchir à tout cela Jérôme; peut être que consulter pour aiderait à comprendre pour quelle raison vous communiquez de cette façon, d’où vous vient votre expérience de « violence morale  » dont vous parlez, et comment allez mieux et mieux aimer la personne que vous avez choisi.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Le coût des coups

J’aimerais savoir si vivre au quotidien le harcèlement de son concubin fait partie de la femme battue. Merci 

Le harcèlement subit par un des conjoints ne peut être assimilé à des « coups » pouvant occasionner par exemple des blessures physiques, même si l’on peut dire avec certitude qu’il faudra en payer le « coût ».

Le harcèlement n’est pas une violence physique, mais assurément une violence psychologique dont il serait bon de parler pour vous défaire d’une relation qui vous fait souffrir, comprendre pourquoi vous êtes engagée dans ce type de relation, et peut être reconstruire votre couple sur des bases saines.

Le quitter et lui faire du mal

J’ai une relation depuis 6 mois avec un homme qui a eu beaucoup de problèmes dans sa jeunesse; il est très sensible et a énormément besoin d’amour. Il a des problèmes d’alcool et plusieurs fois ça a dérapé et il m’a donné des coups, j’ai porté plainte contre lui et il a été mis en garde à vue pendant plus de 24h pour violence contre des policiers…
Depuis, il dit que je lui ai détruit la vie car il vient d’avoir un procès qui a coupé court à ses projets professionnels car il n’arrive plus à travailler et il a des poussées violentes de rhumatismes.

Moi je ne l’aime pas autant qu’il souhaiterait et préfère conserver une liberté, mais je tiens à lui et veux le soutenir. Il parle de se suicider et de régler son compte à ceux qui lui ont fait du mal, moi y compris…
Il disjoncte complètement. Il a même dit qu’il me planterait un couteau dans le dos et après il dit que c’est pour me faire peur, après il a besoin de câlins comme un bébé.
Je sais pas quoi faire. J’aimerais qu’il aille voir un professionnel mais il ne veut pas. Qu’en pensez-vous ?

Bonjour Judith et merci d’avoir pris le temps d’écrire votre long message.

Il semblerait que vous ayez effectivement besoin de soutien, car je lis dans vos propos pas mal de culpabilisation. Vous vous dites « je me suis trompée, je ne l’aime pas », mais aussi « il est malheureux, il est malade, à cause de moi il veut se suicider », il faut au moins que je l’aide ». Vous avez ici tous les ingrédients de la manipulation: coups, faire porter la responsabilité sur l’autre, jouer d’un passé douloureux pour contrôler, perte de travail et maladie qui pourraient eux aussi être des tentatives de manipulation, même si cela est plus difficilement vérifiable.
Sans compter qu’il vous a menacé de mort, excuser du peu, et que, contre cela aussi il conviendrait peut être de porter plainte.

Il serait bon Judith de parlez avec un professionnel de tout cela afin de faire le point, comprendre pourquoi vous êtes entrée dans une relation si toxique, de dépendance, vous en défaire si c’est ce que vous désirez, et passer à autre chose sereinement.

Ni changer, ni consulter

Bonjour. Depuis le début de ma grossesse mon ami me trompe. Ce n’est pas la première fois en 17 ans de vie commune. Aujourd’hui, il veut revenir à la maison, mais n’arrive pas à me dire ce qu’il lui est arrivé, ni pourquoi il est allé chercher ailleurs. Moi, je me demande comment reconstruire alors qu’il m’a laissé plusieurs mois seule avec nos jumeaux depuis le milieu de ma grossesse… Je ne sais pas quoi faire. Merci de votre retour.

Votre mari vous a déjà trompé plusieurs fois et vous désirez aujourd’hui faire le point sur votre relation de couple et voir de quelle façon éventuellement la relancer.
Pour vous y aider vous n’avez pas beaucoup de ressources, puisque vous dites dans votre lettre « il ne communique pas c’est toujours moi qui parle » et que du coup, vous ne savez toujours pas de façon précise pour quelle raison il vous trompe, d’autant que « il raconte mensonge sur mensonge même à ces amis ».

Enfin, quand vous lui avez proposé de faire appel à un professionnel de la relation de couple, il vous a répondu qu' »il ne veut pas en entendre parler ».

Il parait un peu compliqué de redresser la situation, bien que ce soit possible bien sur, car il n’a apparemment pas de contact avec ses émotions, il ne se connaît pas, ne se maîtrise pas, et ne sait pas communiquer; cela signifie, si vous en faites le choix, que vous allez sans doute porter la reconstruction de votre couple seule (au moins un bon moment). Par ailleurs, vous dites vouloir « une vraie vie de famille »; or, s’il ne modifie pas son comportement, il est possible que vous portiez aussi la famille sur vos épaules.

La question est « quel couple voulez-vous »? Voulez-vous vous mettre dans une situation d’insécurité permanente, et de fragilité aussi, car cette violence qu’il exerce sur vous ne pourra pas toujours vous laisser indemne. Car vous avez bien compris que dire « je ne comprends pas, je ne peux pas changer, je ne veux pas consulter », est une forme violence qui vous est faite, voire une manipulation en bonne et due forme.

Je pense qu’il serait peut être bon de réfléchir au couple que vous voulez construire, à la vie affective que vous aurez avec votre ami, tel qu’il est. Si cependant vous décidez de poursuivre cette relation, il serait bon de vous faire aider par un professionnel.

Comment faire pour réagir?

Bonsoir. Mon mari me dit aimer 2 personnes à la fois: je ne sais pas comment réagir car j’ai beaucoup de mal à m’imaginer sans lui. Cette femme est une amie d’enfance et est gravement malade. Du coup, il me propose un deal consistant à aller la voir le week end et revenir lundi à la maison. Moi, ma vie s’enroulerait sans lui, et en même temps, j’ai peur qu’il reste avec moi juste parce qu’il a peur de me faire souffrir. Il dit qu’il m’aime mais qu’avec elle, c’est la passion (depuis l’enfance vient-il de m’avouer). Ce qui est nouveau c’est qu’ils ont des relations sexuelles. Je m’en veux de ne pas réagir plus fermement … mais je ne peux pas… Sophie

Chère Sophie

Vous décrivez une relation de couple en crise où l’un des conjoints a trompé l’autre. Une situation somme toute banale, si ce n’était que votre mari est amoureux de cette femme depuis près de 20 ans!
Depuis que vous avez mis les pieds dans le plat, il est totalement déstabilisé au point d’avoir un regain pour le moins extraordinaire pour vous: il se sent comme un adolescent amoureux, vous désire follement dites-vous dans votre lettre… mais pas au point de construire avec vous.

Car vous admettrez que partager sa semaine entre 2 femmes, elle, le week-end-plaisir-loisirs et vous-la-semaine, cela ne s’appelle pas construire. D’ailleurs il vous le dit, il avoue « de ne pas pouvoir se résoudre à faire un choix« .

Vous de votre coté, vous ne savez plus où vous en êtes, et on le serait à moins, puisque vous n’êtes nulle part dans cette relation, ou plus exactement si, vous êtes à la place qu’il veut bien vous attribuer. Et il semblerait bien qu’il y trouve parfaitement son compte pour l’instant, meme si cela lui occasionne des petits tracas et un peu de culpabilité.

Le deuxième point que vous abordez dans votre lettre est votre sentiment d’être faible, perdue, vous ne « savez pas où vous en êtes »… on sent une certaine confusion dans vos émotions; et surtout, une grande difficulté à laisser s’exprimer votre indignation, sans parlez de votre colère et de votre révolte… que vous n’évoquez à aucun moment: où sont elles?

Vous dites que vous voudriez être plus ferme, qu’est ce que cela signifie pour vous « être ferme »? Et que feriez vous si vous étiez « plus ferme », quelle décision cette fermeté vous permettrait-elle de prendre?

Vous terminez cet inventaire compliqué par une question: que dois-je penser de sa volonté d’aller passer le week chez elle?

Ce n’est pas tant la question qui m’interpelle, que le fait qu’elle fasse suite à votre déception de ne pas être « plus ferme »… Je me demande si ce regret ne correspond pas plutôt à un désir d’être claire, avec lui et surtout avec vous-même. Et pour cela, il faudrait vous interroger sur le type de relation que vous êtes prête à tolérer, et que vous voulez entretenir avec un homme.

Le deuxième aspect de votre question appelle une autre question: est-ce que vous avez du mal à poser vos limites par peur de le perdre, ou est-ce que vous avez toujours eu des difficultés à vous écouter et à vous ménager.

Et si c’est le cas, il me semble qu’un travail thérapeutique avec une conseillère conjugale pourrait vous aider.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Infidélité après 18 ans de mariage

Je viens de prendre en pleine face que mon cher et tendre époux m’avait trompé alors que j’étais en vacances chez mes parents en métropole… 2 fois. il veut demander le divorce, il veut faire venir cette fille en France, il vient de lui envoyer de l’argent! Je suis au fond d’un gouffre, j’ai l’impression de ne pas connaître cet homme… comment réagir? Viviane

Autant de cultures que de façons d’aimer

Il semblerait que ces années loin de sa culture d’origine ont modifié ses repères et sa vision des relations hommes/ femmes. Il dit pourtant vous aimez toujours, et c’est ce qui vous déconcerte tellement, car son comportement ne correspond pas à vos critères de l’amour.

Je pense que ses valeurs en matière de couple ne devaient déjà pas correspondre aux vôtres depuis le début de votre histoire. Même si vous ne l’avez pas vu. Les normes et les valeurs ne sont pas les mêmes d’un continent à un autre, d’une culture à une autre, d’une époque à une autre. Les rapports entre les individus diffèrent et cependant, tous parlent d’aimer.

Définir ce dont nous sommes capables

La question qui se pose pour vous maintenant est la suivante: vous même, allez vous changer vos valeurs, allez-vous les réajuster, quels sont vos espoirs? Êtes vous prête à revoir votre conception du couple (et de la famille)? Vous contenterez vous d’un second rôle, puisqu’il vous dit vouloir donner la première place à cette femme? Saurez-vous aimer sa nouvelle façon d’aimer? Déciderez-vous que c’est un amour qui vous convient?

Vous ne parlez pas dans votre mail de la façon dont vous avez réagit. Avez vous pris le temps de comprendre ce qu’il s’est passé ou bien êtes vous acculée? Avez-vous de quoi vous retourner ou est-ce qu’il s’agit d’une mise en demeure? Quel choix avez-vous?

Dans tous les cas de figures, il serait bon de ne pas rester seule, de trouver à qui parler, de votre tristesse, et sans doute votre colère. N’hésitez pas à revenir vers moi Viviane.

Il promet… et moi j’attends

Ce n’est pas évident de me raconter en quelques lignes, alors je vais essayer d’être la plus claire possible. L’homme que j’aime dors chez moi depuis quelques semaines (après 8 ans de relation « cachée »). Mais voilà au bout d’une semaine il me dit qu’il n’est plus sûr de pouvoir vivre sans ses 3 enfants avec qui il reste jusqu’au soir. Le week-end c’est pareil, il passe une journée complète avec eux donc je ne le vois pas beaucoup.
De plus, il n’a toujours pas amené ses affaires non plus… Je ne veux pas le braquer mais cette situation n’est pas vivable pour moi. Il me dit qu’il a besoin de temps pour s’habituer à la situation, mais je ne vois pas comment s’il ne la fait pas évoluer. Je me sens de plus en plus seule face à cela, je suis prête a beaucoup pour garder l’homme que j’aime, mais pas à n’importe quel prix… Sandra

Bonjour Sandra

Vous avez récemment changé le cadre de vos relations avec l’homme que vous aimez. La nouveauté c’est que maintenant il passe la nuit chez vous; il ne vit donc pas encore avec vous, et apparemment ne parle pas de le faire. Vos nuits sont courtes, et vos week end également, ne vous laissant pas la possibilité de faire le plein dans le domaine affectif.

Votre relation dure depuis deja 8 ans, dans un cadre lui même non défini, ou plutôt si: dans un cadre clairement flou. Votre relation était jusqu’à présent « dissimulée » (personne n’en connaissait l’existence), elle devient « non engagée » (au bout de 8 ans il décide de venir dormir chez vous).
Le fait de ne pas s’être installé dans vos meubles après 8 ans de relation semble indiquer qu’il ne s’est pas non plus installé dans votre vie.

De votre coté, peut être n’avez-vous pas suffisamment défini ce que vous attendez de lui, et de quelle façon exactement vous imaginez le faire « entrer dans vos meubles ». Et vous vous êtes installée dans une situation « provisoire » qui « dure » depuis un moment.

Enfin, lorsque vous passez à la vitesse supérieure, c’est encore une fois sans cadre et sans bornes… et vous vous étonnez de foncer dans le mur. Il faudrait peut être réfléchir avec quel partenaire vous désirez et comment on construit une relation de couple.

Inviter l’ex amant de ma femme?

Cela fait 1 mois que ma femme a décidé de quitter son amant (un homme marié dont la femme n’est au courant de rien). Notre reconstruction se passe bien, mais voilà nous croisons cet homme à tous les coins de rue et dernièrement ma femme m’a posé la question suivante: « penses tu que nous pourrions les inviter à la maison lui et sa femme à manger, je vois qu’il voudrait nous aborder, mais ne sait pas comment s’y prendre ». Pensez-vous que l’ex-amant de ma femme puisse intégrer notre cercle d’amis ? Antoine

Bonjour Antoine

Je ne sais pas si la question que vous devriez vous poser est « faut-il inviter l’ex amant de ma femme ». Vous avez souffert dites-vous de cette liaison, vous vous êtes senti trahit, mais vous envisagez la possibilité de rencontrer l’objet de votre souffrance, pire, de le fréquenter.

Deux raisonnements peuvent vous donner des pistes de réflexion sur ce qu’il se passe ici: soit vous êtes curieux et intéressé par cet homme et sa relation avec votre femme, quelque chose vous pousse à les voir ensemble et à vous approcher de lui, soit cette éventualité vous donne la nausée mais vous ne parvenez pas à dire non: poser des limites est difficile parce que ces limites sont-elles si confuses qu’elles vous entraînent à accepter l’inacceptable.

Il serait bon également de vous demander quel « système » vous fait risquer de pousser votre femme dans les bras de celui qui vous l’a prise. Enfin, et puisque vous précisez que vous voulez construire un couple basé sur la fidélité, il est urgent de prendre le temps de faire le point sur sa relation extra conjugale et ce qu’elle révèle comme dysfonctionnements diverses sans vos comportements respectifs, dans la façon dont vous construisez votre couple et ce que vous en attendez, mais aussi sur la façon dont vous communiquez.

Une crise de couple est une chance de faire le point honnêtement et avec courage: faites vous aider Antoine si cette tache vous semble difficile à faire seul.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Il n’arrive pas à se décider

Avec mon concubin on a beaucoup de mal à se comprendre ces derniers temps, pourtant on s’aime énormément. Ça fait 2 ans que nous sommes ensembles et 6 mois que nous vivons ensembles. Je suis divorcée avec 2 enfants et lui a toujours vécu avec sa mère. Il n’arrive pas à choisir entre elle et moi. Est-ce de ma faute ? Faut-il que je le laisse retourner avec elle car il n’arrête pas de me dire qu’il ne veut pas me quitter mais là je ne sais plus quoi croire j’ai les idées très confuses. Pouvez-vous m’apporter un peu de clarté dans tout ce tourment car je ne sais plus de qui est la faute. Merci beaucoup. Sabine

Bonjour Sabine

Il semble que votre conjoint a du mal à se séparer de sa mère en effet, et que vous, vous êtes au milieu de cette histoire « d’amour » qui n’en fini pas de finir… Je dis « d’amour » parce que j’ai du relire plusieurs fois: « Il n’arrive pas à choisir entre elle et moi » et « Faut-il que je le laisse retourner avec elle », me demandant de qui vous parliez… Je comprends que vous ayiez le sentiment d’avoir les idées très confuses, car la situation que vous avez choisi de vivre est loin d’être claire: pour quelle raison avez-vous choisi un homme qui n’est pas disponible pour une relation de couple, et pour quelle raison vous a- t- il choisi vous, qui acceptez de le partager quand bien même cela serait avec sa mère?

C’est ce qu’il faudrait faire peut être en séance de conseil conjugal afin d’y voir plus clair sur vos projets de couple, quel comportement adopter avec lui et ce qui peut véritablement être construit ensemble.

En sortir sans trop de dégâts?

Je ressors d’une relation totalement vidée et déçue. En fait je ne sais même pas si elle a été réelle ou pas. J’ai vécu avec un homme pendant 3 ans; Je savais qu’il avait un lourd passé affectif mais cela ne m’a pas empêché de l’aimer inconditionnellement. Mais le manque de dialogue, la peur de l’autre, le manque de partage, que je vis comme un rejet pur et simple, à fini par avoir raison de nous… Comment puis-je ressortir de cette situation sans trop de dégât émotionnel?

Bonsoir Laurence

Vous avez vécu un engagement profond et intense avec un homme avec lequel la relation n’a pu se poursuivre, qu’il vous semble qu’il ne donne pas beaucoup, et vous vous plaigniez d’un « manque de partage et de dialogue » que vous ressentez comme un « rejet pur et simple ».
Enfin, si votre couple n’existe plus, la blessure et la souffrance semblent bien persister elles, au point ou vous n’imaginez ne plus jamais aimer (inconditionnellement?) comme vous aimez aujourd’hui cet homme « au lourd passé affectif »…

Pour en sortir et cicatriser tout cela, il convient à la fois de parler de cette relation et d’exprimer vos émotions dans un cadre thérapeutique, en conseil conjugal ou en psychothérapie; mais il faudra aussi vous demander pourquoi vous avez choisi un homme qui n’était pas libre dans son esprit et dans son coeur. Il faudra aussi prendre conscience que, si votre relation manquait de dialogue et de partage, c’était aussi peut-être que vous même, aviez du mal à « donner et partager ».

Enfin, il sera nécessaire de remonter dans votre enfance et repérer qui, dans votre famille, vous a transmis ce message que « quand on a aimé, on aimera jamais plus ». Pour cela, il serait bon de consulter afin d’approfondir tous les aspects de votre relation et commencer à vous reconstruire. A bientôt Laurence 

Chatter en direct avec l'auteur & Prendre RdV

Nous écrire

(*) obligatoire

Partager