Comprendre le malade d’Alzheimer

Comprendre Alzheimer et se former

 Un malade d’Alzheimer, c’est tout autant sa famille que le personnel soignant et médical qui ont besoin d’aide… Comprendre le malade d’Alzheimer pour mieux aider la famille et la rassurer pour mieux vivre la maladie.

Prendre rendez-vous avec Myriam Blache

Qui a besoin d’aide et de soutien

Aider le personnel soignant du malade

Au cours de l’évolution de la maladie, se faire aider pour comprendre le malade d’Alzheimer c’est également indispensable. De trop nombreuses personnes restent persuadées que rien ne peut être fait pour améliorer le quotidien des malades, de leur famille ou des conditions de travail de l’ensemble du personnel soignant.

Vous vivez avec un malade d’Alzheimer

  • si vous êtes un proche, son conjoint ou son enfant
  • que vous soyez personnel soignant
  • pour un accompagnement de malade d’Alzheimer – vous avez besoin de conseils, d’appui
  • si vous êtes fatiguée, voire au bord de l’épuisement
  • ou que vous désirez comprendre le malade d’Alzheimer apprendre à communiquer avec lui.

Famille et personnel soignant

Quelques gestes simples à appliquer

Que le malade vive à domicile ou en institution, vous cherchez à communiquer aussi bien que possible avec elle; pour cela vous devez comprendre la maladie d’Alzheimer et comment fonctionne le malade.

Soigner le relationnel et le contact

Pour cela, il est utile de connaître quelques règles. La maladie d’Alzheimer est, avant tout, une maladie de la mémoire. Si la mémoire de la langue est précocement atteinte, la mémoire de la communication non verbale, probablement plus archaïque, reste presque toujours intacte.

Comprendre ce que vit le maladeSi le malade comprend mal vos mots, il reconnaît très bien vos gestes d’affection, d’irritation, de rejet et les interprète correctement.

Il entend parfaitement le langage de votre corps. Il vous faut donc parler avec votre corps, accompagner vos mots de gestes simples, exprimer votre affection avec votre sourire, et surtout toucher le patient. N’hésitez jamais à prendre ses mains dans les vôtres, à jouer avec ses mains, à caresser ou à masser ses bras, à l’embrasser, à le câliner. Ces gestes d’affection sont compris pour ce qu’ils sont.

Myriam Blache

Vous propose plusieurs types d’aides:

  • un soutien psychologique
  • groupes de paroles
  • un café des aidants
  • séminaires et des formations pour vous aider à vivre avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, maintenir et améliorer la communication.
  • des rendez vous par téléphone ou sur chat-room peuvent être pris ici à tout moment par les malades, leur familles, et le personnel soignant et aidant, afin de réserver une consultation.

Le mémoire sur la maladie à télécharger

Dans ce mémoire, vous apprendrez:

– à comprendre le malade d’Alzheimer
– comment prendre soin d’un malade atteint de la maladie
 – quel soutien psychologique peut être proposé
 – quelle aide et formation pour le personnel soignant et la famille vous pourrez trouver en formation ou en consultation (N’hésitez pas à laissez votre témoignage sur votre lecture en bas de cette page).

Payer et télécharger le mémoire de Myriam Blache

Un peu de poésie

Poème écrit par Séverine, 15 ans : Qu’as-tu vieux paysan ?

Fuis-tu la vie,
La vie te fuit-elle ?
Tes regards fixent avec frayeur les objets…
Tes pantoufles t’intriguent.
Je t’aime, mais tu ne me connais pas…

On est obligé de te rappeler qui je suis et quel est mon nom
A quoi penses-tu, grand homme de la nature,
Toi qui longes les barres tendues
Le long des couloirs d’hôpitaux.
Ta vie est clôturée par des murs hauts.

Et cette infirmière qui te prend pour son gosse !
Montre-lui, grand-père, que tu ne maîtrises plus tes faits et gestes.
Montre-lui, quand même, tes savoirs et tes besoins d’espace.
Pourquoi éprouves-tu ce sentiment de fuite où que tu sois ?

As-tu peur des hommes ?
Voudrais-tu fuir la réalité de ce monde ?
Que caches-tu, vieil homme, derrière ce masque de l’oubli ?
Tu reconnais ton copain de classe et tu ne me reconnais pas
Moi, ta petite fille qui t’aime tant ?

Tant de maladies détruisent les plus intelligents des hommes.
Oh, grand-père,
Quelle ânerie cette maladie !

Clip de 23 artistes indépendants qui s’engagent à lutter contre la maladie

«Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière» – Michel Audiard

Nous écrire

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager