Alzheimer : Aider les aidants

Soutenir les aidants des malades d'Alzheimer

Même l’aidant le plus efficace peut, à l’occasion, être découragé, fatigué ou frustré de s’occuper d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, qu’il fasse partie du personnel médical ou qu’il soit un aidant naturel. Il doit prendre conscience de la difficulté de sa tâche, admettre qu’il ne peut donner plus que ce qu’il n’a.

Prendre rendez-vous avec Myriam Blache

Apprendre à connaître ses limites

Il est essentiel de trouver un peu de temps pour se relaxer et se détendre, prendre des moments de repos pour évacuer les émotions négatives qui peuvent s’accumuler consciemment ou inconsciemment lorsqu’on travaille avec des personnes Alzheimer. En un mot, être un soignant accompli c’est prendre soin de soin.

Demander à être aidé

Les aidants sont souvent seuls face aux difficultés. Différents moyens sont un soutien efficaces: l’aidant peut avoir recours à une aide psychologique, à des groupes de parole ou encore à des programmes d’aide dans les associations. Mais dans tous les cas, et pour ceux qui n’ont pas la chance de travailler dans une institution qui finance ces aides,  les aidants devront avoir une démarche personnelle. Tous commes les psychologues et therapeutes devraient avoir pour obligation d’être supervisé régulièrement.

Soulager la charge physique et émotionnelle

Comme pour les familles, ce soutien est fondamental. Il crée un espace où l’aidant pourra évoquer ses difficultés au quotidien dans son travail. Il y apprendra à mieux communiquer avec la personne malade. Pour l’aidant comme pour le malade, certaines situations sont sources de stress, de tension et de frustration. Cela peut provoquer des crises de colère. Et la colère, à son tour, provoque une culpabilité qui vient s’ajouter à la surcharge émotionnelle.

Il est donc essentiel de soutenir l’aidant qu’il soit personnel soignant ou de la famille. Il nous semble en effet très difficile d’offrir des soins de qualité au malade, si la santé émotionnelle et physique de l’aidant est mise en péril par une surcharge de difficultés et d’émotions qu’il n’aura pas évacué en soutien psychologique.

Café des aidants : lieu de parole

Le café des aidant est un espace de paroles ou soignants et familles viennent parler de leur relation avec leur patients et proche malade et bénéficier d’un soutien psychologique. Voici un café des aidants. Vous pouvez vous aussi participer à un groupe de parole pour Alzheimer avec Myriam Blache.

Prendre rendez-vous avec Myriam Blache

Nous écrire

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager