Les idées obsessionnelles

Important! Elles vous épuisent et vous découragent. Il se peut que votre vie sociale, amoureuse et professionnelle en soient plus ou moins fortement perturbées. Vous voudriez plus que tout vous en débarrasser, et cette pensée là aussi vous obsède… Cependant, plus vous faites d’efforts pour supprimer des pensées obsessionnelle, plus vous les renforçez et les nourrissez. Finalement, plus vous y pensez… Et plus vous y pensez. Alors comment faire?

Prendre rendez-vous avec Ariel Simony

À quoi sert une rumination mentale

La question peut sembler absurde et vous vous direz sans doute « mais je n’en veux pas moi des ruminations mentales ! »

Idées à thème religieux

Les thèmes obsessionnels portent le plus souvent sur la religion, les péchés que nous ne devrions pas faire, les paroles blasphématoires et les actes de sacrilège contre les rituels religieux et la pratique.

Comment gérer les pensées obsédantes

Les traitements proposés

Lorsqu’elles sont beaucoup trop invalidantes il est recommandé de consulter un psychiatre qui, le cas échéant vous proposera un traitement afin de vivre une vie plus confortable et de commencer une thérapie avec lui, s’il est formé  à la thérapie, ou avec un psychologue clinicien. Les thérapeutes peuvent vous proposer une écoute de soutien, mais cela n’est pas suffisant dans la plupart des cas.

Si vos pensées ne vous obsèdent pas de façon incontrôlable et tout au long de la journée, les exercices ci-dessous devraient grandement vous aider.

Ce qui ne marche pas

Démontrer à une personne qui souffre d’obsession qu’il pourrait vivre autrement, analyser d’où lui viennent ses pensées et ses croyances est intéressant et souvent nécessaire. Mais cela ne doit pas prendre un nombre excessif de séances. Car ce n’est pas savoir « pourquoi » qui mène à la guérison, mais « comment » (comment faire pour changer les choses).

La visualisation

La visualisation est un exercice qui permet d’introduire dans votre mental de nouvelles images et des scènes nouvelles et fraîches. Ces visualisations vont petit a petit se frayer un chemin dans votre esprit, puis prendre de plus en plus de place. Petit à petit vous constaterez que vous pouvez a volonté changer ce qui envahi votre cerveau : vous reprenez le contrôle de vos pensées.

Ne pas les laisser seules

En fin de compte à chaque fois qu’une pensée intrusive et obsessionnelle reviendra, vous introduirez tout près d’elle une seconde visualisation. Ainsi, la pensée obsédante ne sera plus seule dans votre espace mental puisqu’une autre sera venue s’y installer.

Prenons l’exemple d’une personne qui se dévalorise en permanence et dont les petites voix du « critique » lui susurrent « tu es un moins que rien », « les autres sont tellement mieux », « tu ne réussis rien », « tu es un looser ».

Nous allons lui suggérer de se souvenir de quelque chose qu’il a réussit, d’une scène ou on le félicite et ou l’on reconnait une de ses qualités. Chaque fois que le critique enclenchera le processus de dévalorisation par des pensées obsédantes, la personne se connectera à une des visualisations positives.

Les outils

Je recommande 2 techniques qui font leurs preuves.

La boite à pensées : il s’agit d’acheter une boite (les boites à bijoux font très bien l’affaire) dans laquelle vous aurez déposé des images, des photos, des pensées, proverbes et citations qui vous touchent et vous parlent et que vous aurez écrites sur des posts it distincts. Ce seront des phrases qui parlent de vos qualités et de vos réussites. Vous y placerez aussi des objets qui vous font du bien et vous relient à des souvenirs heureux.

Attention, il ne s’agit pas de tenter de supprimer les pensées négatives, mais juste de leur « coller » une présence, de ne plus les laisser seules. C’est tout ! Ne tentez surtout pas de visualiser leur destruction. Elles sont là et elles y restent si elles le veulent, pour le moment. Elles ne sont juste plus toutes seules dans votre champs de vision.

Prendre le temps de se détendre

Prenez quelques minutes pour vous installer confortablement. Puis, vous allez tenter de vous connecter à ces pensées. Une de mes clientes a eu ainsi l’idée de porter un bracelet pour symboliser sa pensée obsessionnelle. Quand la pensée arrivait, elle regardait son bracelet qui lui plaisait beaucoup en l’admirant. Puis, elle a supprimé le bracelet certains jours de la semaine, en s’autorisant à penser à ses pensées les jours où elle le portait. Elle a peu à peu remarqué que lors des jours sans bracelet, ses pensées obsessionelles avaient disparues. C’est à chacun de trouver ce qui lui ira le mieux.

Se concentrer sur une scène très précise

Dans un deuxième temps, vous allez vous concentrer sur une scène très précise.

2. Être en empathie avec soi-même 

Il faut être gentil avec soi et ne pas se juger. Être gentil avec soi, c’est aussi se rassurer. Avoir des pensées n’est pas grave, c’est même tout à fait normal et sensé. Il faut juste les accepter en tant que pensées et rien de plus. Aucune pensée ne peut vous faire mal, aucune ne va vous obliger à faire ce que vous ne voulez pas faire.

Le plus important est de faire chuter cet état d’anxiété qui accompagne les pensées intrusives.

3. Réduire le flux des paroles intérieures 

Ces pensées ne sont que du bavardage et vous pouvez le réduire en acceptant simplement qu’elles soient là. Il ne fait pas leur donner d’importance, plus d’importance que ce que les pensées peuvent en avoir. Moins elles auront d’importance et plus elles s’effaceront.

Prendre rendez-vous avec Ariel Simony

Nous écrire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager