E therapies et consultations en ligne

e therapies et consultations en ligne

C’est suite à de nombreux témoignages de personnes ayant utilisé l’e consultation que nous avons décidé d’expliquer en détails cette forme de travail thérapeutique. Notre site fut le premier site de consultations en ligne francophone (depuis 2005). Il témoigne que les psychologues en ligne sont résolument les nouveaux professionnels de la relation d’aide plébiscités par un nombre croissant de thérapisants. Tour d’horizon  sur les e therapies et consultations en ligne après 12 ans de présence sur le web.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

Pour ou contreParticularitésPour « quoi »E transfert?
Comment e consulterCadreSéance typeLes thérapisants

1. Les e consultations : une autre façon de consulter

Lettre aux sceptiques

(janvier 2006) Cher Monsieur,
Les réserves que vous vous posez sur les e therapies et consultations en ligne sont légitimes, elles ont accompagné la naissance de quantité d’idées nouvelles (les émissions radiophoniques de conseil de Françoise Dolto, par exemple). L’e-consultation fait l’objet de recherches, d’encouragement, d’engouement et… de résistances. Pour votre information, sachez que la commission de formation de la fédération suisse des psychothérapeutes a déjà entériné un code moral de la consultation en ligne, et qu’aux États Unis et au Canada elle est très répandue.

Consultations ponctuelles

Vous avez dû noter que notre site est plutôt tourné vers un soutien psychologique, aide, soutien psychologique, accompagnement, guidance » qui ont pour but de clarifier une situation, mettre en mots des émotions, accompagner une difficulté de la vie.

Il est clair que le cadre d’une consultation ou d’une antenne d’écoute sur le web ou ailleurs ne ressemble pas à un travail thérapeutique en face à face, même s’il est probable qu’elle la remplace dans l’avenir, pour des profils de plus en plus nombreux de patients (cet article a été écrit sur ecoute-psy.com peut après sa création en 2005).
Les phrases: « notre intervention ne remplace pas un travail individuel, de couple ou familial en profondeur » et « nous ne traitons pas les cas d’urgence » sont extraites de notre charte éthique et précise clairement notre domaine d’action.

Il existe de nombreuses situations où la parole libère sans le « face à face »: regardons le succès des cellules d’écoute téléphonique d’aide. Elles ne prétendent pas traiter, guérir ou se substituer à un travail thérapeutique, mais elles apportent indéniablement un mieux-être et savent réorienter les individus vers des structures plus appropriées lorsque cela s’avère nécessaire.
La consultation en ligne sera suffisante lorsque la crise vécue est ponctuelle, lorsque la demande est ciblée et claire; elle sera parfois une passerelle vers les psychothérapies et les psychanalyses.

Suivi parallèle de consultations en face à face

Il y a un deuxième cas de figure ou les consultations en ligne sont indéniablement des consultations de qualité: celui où nous voyons déjà en cabinet des personnes qui, de temps à autre, ou pendant certaines périodes, ne peuvent plus se déplacer mais tiennent néanmoins à poursuivre leur thérapie.
Je pense par ailleurs, que notre profession d’écoutant évolue vers un mode qui va se tourner de plus en plus vers ce type de consultations. Je pense aussi qu’elles feront l’objet d’une spécialité dans l’avenir, sans compter qu’elles demandent de maîtriser l’outil informatique, et un style relationnel nouveau au travers de l’écriture, de la voix et de l’image par la web cam interposée.

2. Particularité de l’e consultation

Force est de constater que:

  1. Nombre de personnes ne se projettent dans une démarche thérapeutique qu’après avoir eu un premier contact positif avec le monde de la psychologie, après avoir goûté et apprécié l’aide et le nouveau champs de vision acquis. Le fait est que notre site facilite ce premier contact et aplanit des résistances: nous en recueillons tous les jours des témoignages.
  • L’anonymat, le fait de parler de chez soi, voire l’absence de face à face précisément, est un confort pour certaines personnes qui, dans un premier temps, n’osent pas ou ne souhaitent pas aller plus loin. Ceci est le cas en particulier pour des personnes connues ou en relation avec des personnes publiques, du monde de la politique au show business, qui ne veulent pas révéler leur identité (cela arrive régulièrement).
  • Beaucoup de personnes, du fait de leurs horaires de travail ou de leurs situations familiales éprouvent des difficultés à libérer une plage horaire compatible avec les heures d’ouverture d’un cabinet. En effet, rares sont les professionnels qui consultent jusqu’à des heures avancées de la nuit (ecoute-psy.com assure une permanence psychologique 24h/ 24h sans rendez-vous), le dimanche ou les fêtes: le net permet cela.

Des approches évoluant selon les époques

Le problème n’est pas de savoir si, dans l’absolu, notre approche est la meilleure: soyons modestes, nos professions, la votre y compris, ont connu de nombreux modes, maîtres et autres dogmes, puis des anathèmes sur ces mêmes modes ou personnes. A nos yeux, l’essentiel est le mieux-être que nous apportons aux individus avec les nouveaux outils du 21ème siècle, sachant que nos consultations sont effectuées par des professionnels diplômés, ayant terminé leurs (souvent nombreuses) thérapies et étant supervisés. Ne serait-ce qu’à ces titres là, nous sommes dans la moyenne supérieure pour le professionnalisme, le sérieux et la rigueur.

Des approches complémentaires

J’espère que cette explication vous aura mieux éclairé sur les intentions de nos consultants et la place qu’ils ont décidé de prendre dans le soutien psychologique. Nous pensons que nos deux champs d’action se rejoignent puisque nous les croyons complémentaires.

Un psychologue parle des consultations virtuelles

E consultations Que peut-on proposer par le biais d’internet ou du minitel ? Des consultations sont-elles possibles, des séances de psychanalyse peuvent elles exister ? Une psychothérapie en ligne est elle possible et souhaitable ?

Le Monde – « Lorsque le face-à-face est impossible: pratiquée à bon escient, l’e thérapie offre une réelle chance de soins à ceux qui, pour des raisons psychiques ou physiques, ne feront pas la démarche d’aller chez un thérapeute: adolescents toxicomanes ou accros aux jeux vidéo, personnes isolées, alitées ou handicapées… » Malka Berneron, responsable de l’équipe ecoute-psy.com

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

3. Quand e consulter et pour « quoi’?

Vous passez une crise de vie. Vous ne vous sentez pas bien. Pour en parler, pour que « ça sorte », pour « mettre en mots vos maux », nous vous écoutons; nous vous aidons à formuler votre difficulté.
Si vous le désirez, nous trouverons ensemble des éléments de réponses à vos questions.

Quelques situations de vie

Dans le couple et la famille, si:

  • vous désirez améliorer la communication dans votre couple
  • jeunes mariés, vous n’arrêtez pas de vous disputer
  •  vous venez de vous marier et vous découvrez votre conjoint sous un jour que vous ne soupçonniez pas.
  • vous désirez accéder à une sexualité plus satisfaisante
  • vous voulez divorcer
  • vous éprouvez des difficultés à gérer les relations entre vos parents et votre conjoint
  • votre conjoint veut vous quitter
  • vos beaux parents sont très présents dans votre couple, vous étouffez
  • vous êtes victime de maltraitance sexuelle
  • votre conjoint est violent
  • vous ne savez pas si c’est l’homme (la femme) de votre vie
  • vous vous êtes séparés, mais vous répétez les mêmes conflits avec la personne que vous venez de rencontrer

Dans vos relations avec vos parents

  • vos parents n’acceptent pas vos choix de vie
  • vos relations familiales ou avec votre entourage sont tendues.

Dans les relations avec vos enfants

  • votre enfant s’engage dans un mouvement qui vous semble extrême
  • votre adolescent s’éloigne de vos valeurs
  • votre enfant se drogue
  • vos enfants vont se marier et vous vous sentez déprimé

Dans votre personnalité et vos choix de vie

  • vous avez le sentiment de refaire souvent les mêmes erreurs
  • vous avez l’impression de ne pas vivre votre vie
  • vous tentez d’exprimer certaines choses qui vous font mal, par où commencer
  • vous vous surprenez à avoir des comportements que vous détestiez chez vos parents
  • vous êtes souvent sur la défensive et cela vous pèse
  • vous ressentez le besoin de recentrer vos priorités
  • vous venez d’accoucher d’un adorable bébé et vous voudriez tant avoir du temps
  • vous subissez du harcèlement moral
  • vous voudriez vous remettre aux études
  • vous voudriez changer votre situation professionnelle

Des étapes de vie difficiles

  • vous vivez avec une personne malade
  • vous êtes au chômage
  • vous avez perdu un être cher

4. Transfert et thérapies en ligne

Transfert, et contre transfert en e- thérapie

L’analyse, l’analyste et les analysants: le transfert est le fait pour un patient d’attribuer des émotions, des pensées ou des intentions à son thérapeute. Ce phénomènes est constant dans la vie de tout le monde, mais il joue un rôle particulier en thérapie. Le fait pour le patient de revivre un événement ou une émotion de façon différente, créatrice et libératrice, dans le cadre sécurisant et bienveillant de la thérapie, lui permet d’évoluer et de changer sa façon de ressentir les gens et les situations.

Ça circule et ça bouge entre le thérapisant et son consultant!

Lors de la thérapie, il s’établit entre le patient et son thérapeute un lien affectif fort, qui contribue, lorsqu’il est positif, à l’heureuse évolution du patient. De son coté, le thérapeute n’a pas que des sentiments neutres. Il doit être constamment vigilant afin que ses émotions n’interfèrent pas de façon inadéquate dans la thérapie du patient. C’est ce que l’on nomme le contre- transfert. Si c’est le cas, il devra travailler cela en supervision.

« L’essentiel est le fonctionnement en couple, qui met en communication le monde psychique du patient et celui de l’analyste » (André Green)
Cette « assez mystérieuse co- action dont Jean Guillaumin parle transfert et du contre- transfert« , peut parfaitement s’opérer dans le cadre des nouveaux supports de la thérapie.

5. Cadre thérapeutique clair et directives

Si le cadre des consultations par chatroom, téléphone ou échange d’email est nouveau, il doit bien évidement être clair. Il l’est d’ailleurs peut être encore plus du fait que le couple patient- consultant ne se trouve pas ensemble physiquement et que les tentatives de déborder du cadre établi sont plus nettes, plus évidentes.
Le consultant définit le temps de la séance, les grands principes de sa charte éthique, et éventuellement, quand il s’agit d’une consultation unique, des 2 ou 3 grandes parties de l’entretien.

Chatter en direct avec la spécialiste & Prendre RdV

6. Différentes façon d’e consulter

Travail thérapeutique par email ou chat room

Le professionnel (thérapeute, analyste, conseiller conjugal et familial, etc.) peut travailler dans le cadre des échanges d’email : le fait d’écrire et de ne pas voir le thérapeute contribue à « favoriser la flambée de l’imaginaire » grâce auquel le transfert peut s’opérer.

L’écriture, son rythme, ses tournures de phrase et ses lapsus

La façon d’écrire du patient, les expressions utilisées, les fautes et les lapsus témoignent autant, bien que de façon différente, que les gestes, les positions du corps, les mimiques, les couleurs des vêtements.
Le thérapeute, quant à lui, peut relire ce que son patient écrit et réfléchir à son tours en prenant le temps à sa réponse. il se connecte à une autre partie de son client, différente de la présence classique du face à face, mais non moins intéressante du point de vue de son efficacité et du lien qui se crée.

Les consultations sur chat room: un support qui supporte la comparaison

Dans le principe de chat room nous constatons combien cette « présence » du consultant est réelle et tangible. Il n’y a qu’à lire les témoignages qui nous sont envoyés pour s’en convaincre, et nombre de thérapeutes en face à face aimerait en recevoir.

Des mimiques virtuelles!

Mais observons ce qu’il se passe techniquement dans une séance en « cabinet virtuel« . Tout d’abord, la rapidité de frappe étant indispensable, patient et consultant échangent des propos en temps réel et de façon très spontanée. Le sentiment de la présence de l’autre est fort : preuve en est des mimiques que l’on fait, des soupirs, de sourires (accompagnés le cas échéant de « lol » … : ( …. 😉 … hum… mdr … etc, bien connus des chatteurs (traduction: rire, triste/ déçu, clin d’oeuil, invitation à la réflexion, mort de rire, etc.).

« Et les résultats sont surprenants. Face aux smileys (…) le cerveau semble avoir la même réaction que lorsqu’on lui présente un visage véritable orienté normalement ». lepoint.fr

Lapsus

Les lapsus y sont tout aussi révélateurs que dans une conversation classique. Ainsi Mlle Claire qui consulte pour clarifier un ennui grandissant dans sa relation de couple, me parle du début à la fin de notre consultation de son « con joint« …

Aussi à travers l’écran

Ce que j’appelle la « mise en commun des inconscients », et qui diffère un peu de l’inconscient collectif, enrichie par l’intuition, même par écran interposé, pourrait bien un jour être démontrée.

Prenons par exemple ma confusion dès le début de ma 1ere séance sur chat room avec Liza, à employer la forme grammaticale « votre amie » au lieu de « votre ami », puis découvrir en fin de consultation, que son « ami » était en fait, en train de se transformer en « une amie » du fait de sa transexualité.

7. Description d’une séance type

Malka Berneron, conseillère conjugale et familiale, formatrice en consultation sur chat room  explique: « j’essaie de diviser le temps de l’entretien en trois parties à peu près égales.

Le temps de l’accueil

Un moment pour engager la conversation et prendre ses marques

Je laisse la personne se présenter et expliquer la raison pour laquelle elle consulte. Dans cette première partie, mon intervention est celle de l’écoute active: je reformule et je demande confirmation de ce que l’internaute écrit.

Développement du sujet qui apparaît

Lorsqu’il me semble qu’une première idée peut être formulée, je pose ma première question qui vise à élargir le champs des possibilités. A la fin de cette deuxième partie, il ressort souvent que l’objet de la consultation est modifié.

Exemple: un homme qui consulte pour savoir comment se sortir d’une histoire extra conjugale va parler en deuxième partie de ses hésitations à se séparer de sa femme; il apparaîtra que c’est en fait son principal soucis. Les dernières 20 minutes se passeront donc à éclaircir ce deuxième point.

Fin de séance: du temps pour terminer et se quitter

Dans la mesure du possible, je prends mon temps pour terminer la séance. Je fais d’abord un résumé en quelques phrases de notre consultation. Puis je transmets à mon interlocuteur mon sentiment sur les qualités qu’il possède pour faire évoluer sa situation (en 60 minutes, cela est tout à fait réalisable). Je n’hésite pas à le remercier pour le travail effectué ensemble, étant convaincue que entre celui qui donne et celui qui reçoit, celui qui donne est celui qui reçoit.

8. Un peu de vocabulaire

Différences entre thérapisants, analysants, clients et patients:

Un client est une personne à qui l’ont vend un objet matériel ou un service. En cela, une personne qui effectue un travail personne est un client. Mais il vient également chercher un service qui est également un soin oeuvrant pour son mieux être, il est donc aussi un patient,bien que ce terme s’applique de façon générale aux domaines de la santé de corps, plus que de l’esprit. Il y a une exception pour ce qui est de la psychiatrie qui s’occupe de la santé du corps et du mental; un psychiatre parlera donc d’un patient, tout comme un médecin.

Il est admis que les domaines de la psychologie n’emploient pas le terme de patient; on utilisera le terme d’analysant pour celui qui fait une cure psychanalytique, et le (vilain) mot de thérapisant pour celui qui effectue une thérapie (et pour lequel je préfère celui de thérapiant qui n’existe pas, (et bien voila, je le fais). Il n’y a pas de terme pour le coaching et le conseil conjugal et familial…

Chatter en direct avec l'auteur & Prendre RdV

Vos témoignage, remarques et questions, ou demande de consultation

(*) obligatoire

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018
Partager